La première condition pour que le médecin vous propose une hormonothérapie, c'est que votre cancer soit hormonosensible. L’utilité et les bénéfices attendus de l’hormonothérapie dépendent par ailleurs du stade du cancer, c'est-à-dire de son étendue au moment du diagnostic.

Pour les cancers infiltrants hormonosensibles

Une hormonothérapie peut être nécessaire après l’intervention chirurgicale ou parfois avant.
- Lorsqu’elle est proposée après la chirurgie, on parle d’hormonothérapie adjuvante. Elle a pour objectif de réduire le risque de récidive et d’améliorer les chances de guérison. L’hormonothérapie est habituellement prescrite pour une période d’au moins 5 ans.
- Lorsqu’elle est proposée avant la chirurgie (situation moins fréquente), l’hormonothérapie a pour but de réduire la taille d’une tumeur trop volumineuse pour être opérée d’emblée ou pour permettre une chirurgie conservatrice. On parle d’hormonothérapie néoadjuvante.

Pour les cancers métastastatiques hormonosensibles

La prise en charge repose principalement sur un traitement à base de médicaments : hormonothérapie et/ou chimiothérapie (éventuellement associée à une thérapie ciblée). L’objectif dans ce cas est de stabiliser l’évolution de la maladie et d’améliorer la qualité de vie.

Copyright © Institut du Sein - Propulsé par B3clic
Mentions légales
Ce site utilise des cookies, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations