La mammographie

Elle est prescrite par un médecin à la suite d’un examen des seins anormal ou réalisée dans le cadre d'un dépistage systématique.

Si vous n’avez pas de facteurs de risques particuliers, il est recommandé en France de faire une mammographie :
- tous les 2 ans entre 50 et 70 ans
- tous les ans en cas de risque plus important (patientes ayant déjà eu un cancer du sein, antécédents de cancers du sein dans la famille, identification ou suspicion de mutation génétique, ....)

Ce qu’il faut savoir : 15 % des cancers du sein ne sont pas vus sur une mammographie.

La classification radiologique Bi-Rads de l’ACR (American College of Radiology) :

ACR1 : mammographie normale

ACR2 : image mammographique d’aspect bénin
Comme pour l’ACR 1, il s’agit d’une mammographie parfaitement rassurante, mais le radiologue souhaite attirer l’attention sur la présence d’une anomalie typiquement bénigne (adénofibrome, ganglion lymphatique dans le sein, calcifications bénignes …).

ACR3 : image mammographique probablement bénigne
Le radiologue a décelé une anomalie qui est très probablement bénigne. Le plus souvent, on refera une mammographie de contrôle quelques mois plus tard pour s’assurer que l’image n’a pas évolué sur le nouveau cliché.

ACR4 : image mammographique suspecte
Il existe des anomalies sans lien formel avec un cancer du sein, mais on ne peut toutefois pas exclure une tumeur maligne. Une biopsie est nécessaire.

ACR5 : image mammographique très probablement maligne
Les anomalies sont très probablement d’origine cancéreuse. Des examens complémentaires et un avis spécialisé sont indispensables.


L’échographie n’est pas un bon examen de dépistage mais est très utile dans certains cas pour compléter la mammographie.

Copyright © Institut du Sein - Propulsé par B3clic
Mentions légales
Ce site utilise des cookies, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations