La reconstruction par prothèse

C'est la solution la plus simple techniquement.

Elle consiste à introduire par la cicatrice de mastectomie une prothèse sous le muscle grand pectoral. L'enveloppe de cette prothèse est en silicone et le contenu est composé de sérum physiologique ou de gel de silicone. Cette technique ne nécessite pas de cicatrice supplémentaire, ni de prélèvement musculaire. Un lambeau d'avancement abdominal est associé pour augmenter la surface de peau et améliorer la qualité de la peau de la partie basse du sein. Cette peau soutiendra la prothèse. Elle est plus épaisse et n'a pas été irradiée.




La forme et le volume de la prothèse sont dictés par la morphologie de la patiente, le volume du sein controlatéral et surtout les caractéristiques des tissus locaux : peau et qualité du muscle pectoral (notamment sa longueur).



Actuellement, nous utilisons les prothèses pré-remplies de gel de silicone qui donnent de meilleurs résultats morphologiques et une consistance plus satisfaisante que celles gonflées au sérum physiologique.

Copyright © Institut du Sein - Propulsé par B3clic
Mentions légales
Ce site utilise des cookies ainsi que des cookies de services tiers (google analytic) - OK, tout accepter - Plus d'informations ET PERSONNALISATION !