Le curage axillaire

Le curage axillaire consiste en le prélèvement d'une douzaine (le nombre est assez variable d'une patiente à l'autre) de ganglions lymphatiques situés au niveau du creux de l'aisselle. Il peut être pratiqué d'emblée (en cas de contre-indication à un prélèvement plus limité) ou secondairement en cas d'anomalie du ganglion sentinelle prélevé dans un premier temps.

Sur le plan pratique, le chirurgien prélève par une incision du creux de l'aisselle le tissu graisseux contenu entre certains repères anatomiques bien établis. Le laboratoire d'anatomopathologie assure par la suite l'isolement et l'analyse des ganglions prélevés.

Ce geste nécessite un drainage local durant quelques jours ainsi que bien souvent quelques ponctions évacuatrices de lymphocèle après ablation du drain.

Des séances de kinésithérapie sont par ailleurs systématiquement prescrites à la suite ; elles débutent durant l'hospitalisation afin d'assurer le drainage lymphatique et d'entretenir la mobilité du membre supérieur.

Copyright © Institut du Sein - Propulsé par B3clic
Mentions légales
Ce site utilise des cookies, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations